13.9 C
Londres
lundi, juillet 22, 2024
AccueilActualitéDernières dépêchesMatoto : les préoccupations de la jeunesse au centre d'un atelier

Matoto : les préoccupations de la jeunesse au centre d’un atelier

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Le réseau Afrique Jeunesse de Guinée a décidé d’appuyer les conseils communaux dans le cadre de la participation des jeunes hommes et femmes à la gouvernance locale. Un atelier de plaidoyer a d’ailleurs été organisé ce vendredi à cet effet. Objectif, répondre aux besoins de la jeunesse.

20 Communes les plus conflictogènes de la Guinée sont concernées par l’atelier de  plaidoyer. Il a pour objectif, la prise en compte des préoccupations des jeunes dans le plan de développement local et le plan annuel d’investissement. Sékou Doré, coordinateur du RAJ-GUI
«  C’est une activité quotidienne que nous menons, nous essayons de faire des plaidoyers pour la participation des jeunes dans les instances de gouvernance. Et donc le renforcement de capacités permettra à ces jeunes d’être autonomes…», explique Sékou Doré, coordinateur général RAJGUI.

La marginalisation, la faible représentativité des jeunes dans les instance de prise de décisions, qui constituent pourtant 17% de la population totale. Le faible appuie dans leur participation à la gouvernance locale sont entre autres besoins qui figurent dans le document de plaidoyer élaboré par ces jeunes. Saré Nabé Condé, présidente du conseil local des jeunes de la Commune de Matoto« Nos besoins sont énormes, on a besoin de centres lectures, des poubelles pour assainir nos quartiers. Il faut le dire nous sommes sous représentés, souvent on se dit que le pouvoir est réservé à nos aînés. Il faut donc que la donne change…», précise la présidente du conseil local des jeunes de Matoto.


Désormais, ils souhaitent leur autonomisation  à travers la création des activités génératrices de revenus. Les autorités communales promettent de prendre en compte les préoccupations de cette couche juvénile qui existent déjà dans le PDL. Honorable M’balou Fatoumata Camara, troisième vice maire de la commune de Matoto. « Nous sommes jeunes dans la tête d’abord, tout ce qu’ils ont énuméré ici nous avons pris cela en compte dans notre plan de développement local. On a déjà commencé la construction des centres de santé, des forages…», honorable M’Balou Fatoumata Camara, vice-maire de Matoto.


Cet atelier de plaidoyer qui interpelle les autorités communales quant à la participation des jeunes à la gouvernance locale se poursuit jusqu’au 7septembre prochain. 

Justin Leno/Bhoye Bah

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici