16.5 C
Londres
samedi, juin 22, 2024
AccueilActualitéDernières dépêchesGuinée /suspension annoncée des salaires: le SNE tire la sonnette d’alarme et interpelle...

Guinée /suspension annoncée des salaires: le SNE tire la sonnette d’alarme et interpelle les autorités

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Dans une déclaration publiée ce vendredi,20 janvier 2023 dont copie a été transmise à notre rédaction, le syndicat national de l’éducation (SNE), a affiché ses inquiétudes quant à la suspension annoncée du salaire de tout fonctionnaire guinéen qui n’aura pas sa carte d’identité nationale biométrique d’ici mars 2023. La structure dirigée par Michel Pépé Balamou, dénonce  les difficultés rencontrées au quotidien par des agents de l’État dans les banques en charge de faire ce travail, avant de lancer un appel au pouvoir de Conakry.

Lisez…

« Nous invitons le Ministre du budget et celui du travail et de la fonction publique à faire une appréciation saine des réalités du moment en rapportant leur communiqué conjoint portant sur suspension du salaire de tout fonctionnaire n’ayant pas déposé son dossier au secrétariat central de la fonction publique à la date butoir du 31 mars 2023.

Loin de nous toute prétention à vouloir ramer à contre-courant des bonnes initiatives portant sur l’assainissement du fichier général de l’administration, mais nous pensons que le mode opératoire doit être revu au risque d’ouvrir inutilement la boîte de pandore à un moment où la demande sociale est très forte et symptomatique de la chute drastique du pouvoir d’achat de l’enseignant et consubstantielle à la flambée exponentielle des prix des denrées de première nécessité et autres protections sociales inexistantes.

C’est dans cette conjoncture économique que des enseignants abandonnent des cours pour venir se mettre en file indienne comme des réfugiés de guerre du HCR devant les agences d’orabank, de l’état civil des mairies et des commissariats des capitales régionales pour obtenir une simple carte d’identité nationale biométrique. Certains ont rempli toutes les formalités depuis octobre 2022 et ne sont même pas entrés en possession de leur extrait d’acte de naissance biométrique à date, a fortiori la carte d’identité nationale biométrique. Alors qu’il revient à l’administration de rapprocher les services de délivrance d’extraits d’acte de naissance et de carte d’identité nationale biométriques des administrés. Donc ce ne sont pas les enseignants qui sont responsables de ces dysfonctionnements dans la délivrance de la carte d’identité nationale biométrique mais le gouvernement qui doit assumer toutes ses responsabilités et tirer toutes conséquences qui s’imposent de droit.

Nous rappelons à ces ministres que le salaire est sacré et alimentaire et par voie de conséquence sa suspension sans fondement légal sera considérée comme une provocation et un défi lancé aux enseignants à se lever comme un seul homme pour se faire entendre par tous les moyens légaux. Invite est faite aux deux ministres à l’effet de se conformer aux dispositions légales prescrites dans l’article 99, titre : V : De la rémunération, de la Loi /L/2019/0027//AN portant statut général des agents de l’Etat qui stipule : La rémunération est le traitement mensuel de l’Agent en activité perçu après services accomplis …

et la convention 95 de 1949 de l’organisation internationale du travail ( OIT) portant sur la protection du salaire notamment dans ces articles 6 : Il est interdit à l’employeur de restreindre de quelque manière que ce soit la liberté du travailleur de disposer de son salaire à son gré.

Article 10:

1- Le salaire ne pourra faire l’objet de saisie ou de cession que selon les modalités et dans les limites prescrites par la législation nationale

2- Le salaire doit être protégé contre la saisie ou la cession dans la mesure jugée nécessaire pour assurer l’entretien du travailleur et de sa famille.

Aussi faudrait-il rappeler au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation sa promesse de déploiement des agents techniques d’orabank, du MATD dans les préfectures pour délivrer sur place ces documents administratifs.

Sur le fondement des dispositions issues des lois nationales et des conventions internationales qui ont une portée suprationale, nous invitons toutes les enseignantes et tous les enseignants de Guinée à rester sereins et mobiliser pour toutes fins utiles.

Vive l’école guinéenne !

Vive les enseignantes et enseignants de Guinée !

Vive la solidarité syndicale pour que vivent un travail décent et une protection sociale pour tous !

Unis et solidaires nous serons forts !

Désunis, nous mendierons !

Camarade salut !

Ensemble nous pouvons et nous vaincrons » !

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici