17.1 C
Londres
vendredi, juin 14, 2024
AccueilActualitéDernières dépêchesPlainte contre le FNDC : Sekou Koundouno s’attaque à la junte militaire

Plainte contre le FNDC : Sekou Koundouno s’attaque à la junte militaire

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Sekou Koundouno ne décolère toujours pas contre la junte au pouvoir en Guinée depuis le 05 septembre 2021. Un autre acte posé par les militaires, vient de piquer une colère ‘’noire’’ de ce responsable du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Selon Sékou Koundouno, les membres du CNRD auraient porté plainte devant la justice française contre certains responsables ‘’influents’’ du FNDC. Cette plainte vise principalement les activistes Oumar Sylla alias ‘’ Foniké Menguè ‘’ coordinateur du FNDC et Ibrahima Diallo, chargé à la mobilisation au sein de la même entité.

Pour le responsable des stratégies et planification du FNDC, cette plainte contre ses camarades de lutte prouve que, le pouvoir de Conakry est véritablement ‘’ embarrassé ‘’.

Il a fait cette sortie ce mercredi,25 janvier 2023 sur sa page Facebook.

« 𝙋𝙡𝙖𝙞𝙣𝙩𝙚 𝙘𝙤𝙣𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙚𝙨 𝙧𝙚𝙨𝙥𝙤𝙣𝙨𝙖𝙗𝙡𝙚𝙨 𝙙𝙪 𝙁𝙉𝘿𝘾 𝙥𝙖𝙧 𝙙𝙚𝙨 𝙢𝙚𝙢𝙗𝙧𝙚𝙨 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙟𝙪𝙣𝙩𝙚 𝙢𝙞𝙡𝙞𝙩𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙤𝙪 𝙡𝙖 è𝙣𝙞𝙚𝙢𝙚 𝙞𝙣𝙘𝙤𝙝𝙚𝙧𝙚𝙣𝙘𝙚 𝙙𝙚𝙨 𝙥𝙪𝙩𝙨𝙘𝙝𝙞𝙨𝙩𝙚𝙨 :

On apprend que Mamadi Doumbouya, Sadiba Koulibaly, Amara Camara, Aboubacar Sidiki Camara, Balla Samoura et Alphonse Charles Wright ont porté plainte contre les camarades Oumar Sylla et Ibrahima Diallo suite à la dénonciation et la plainte devant la justice française des victimes de la répression sanglante des manifestations pour le retour à l’ordre constitutionnel.

𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗹𝗮𝗶𝗻𝘁𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝘂𝘁𝘀𝗰𝗵𝗶𝘀𝘁𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲 𝗾𝘂𝗲 :

𝗟𝗲 𝗱𝗼𝘀𝘀𝗶𝗲𝗿 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗼𝗻𝘀𝗮𝗯𝗹𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗙𝗡𝗗𝗖 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗽𝗿𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱𝗲𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗼𝗶𝘀 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝘁𝗮𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗶𝗱𝗲 𝗲𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗺𝗲̂𝗺𝗲 𝗹𝗲 𝗷𝘂𝗴𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗶𝗻𝗳𝗲𝗼𝗱é 𝗮𝘂𝘅 𝗺𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗻𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗱𝗮𝗺𝗻𝗲𝗿. 𝗜𝗹 𝗳𝗮𝘂𝘁 𝗱𝗼𝗻𝗰 𝗶𝗻𝘃𝗲𝗻𝘁𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝘂𝘁𝗲𝘀 𝗽𝗶𝗲𝗰𝗲𝘀 𝘂𝗻 𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲 𝗱𝗼𝘀𝘀𝗶𝗲𝗿 𝗲𝗻 𝗲𝘀𝗽𝗲𝗿𝗮𝗻𝘁 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘀𝗶𝗻𝗼𝗻 𝗱𝗲𝗳𝗶𝗻𝗶𝘁𝗶𝘃𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗺𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗼𝗻𝗴𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗹e 𝗰𝗼𝗼𝗿𝗱𝗶𝗻𝗮𝘁𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗽𝗲𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗱𝘂 𝗙𝗡𝗗𝗖.

𝗟𝗮 𝗷𝘂𝗻𝘁𝗲 𝗺𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗲𝗿𝗶𝘁𝗮𝗯𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗺𝗯𝗮𝗿𝗿𝗮𝘀𝘀é𝗲 𝗲𝘁 𝗱𝗲𝗯𝗼𝘂𝘀𝘀𝗼𝗹𝗲𝗲. 𝗖𝗲𝘁 𝗲𝗺𝗯𝗮𝗿𝗿𝗮𝘀 𝘀𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗱𝘂𝗶𝘁 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗶𝗻𝗰𝗼𝗵𝗲𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝘀𝗲𝘀 𝗱𝗲𝗺𝗮𝗿𝗰𝗵𝗲𝘀.

En effet, cette même junte, à travers son ministre de la Justice, le très agité Alphonse Charles Wright, a fait ouvrir des enquêtes contre l’ancien président Alpha Condé et plusieurs responsables de son régime, pour crimes de sang et sur la base de dénonciations du FNDC. Pourquoi, les putschistes ne veulent pas que la justice soit saisie pour le même type d’actes commis pendant qu’ils sont eux-mêmes au pouvoir ? L’ouverture d’enquêtes contre des responsables du régime d’Alpha Condé n’était donc qu’une mesure populiste, démagogique et relevant de manœuvres politiques visant à écarter des acteurs politiques.

– La justice guinéenne ne cessera jamais d’être un instrument politique pour éliminer ou intimider des opposants dans l’objectif de l’assassinat de la démocratie. Si Alphonse Charles Wright était un ministre engagé dans la lutte contre l’impunité et pour la défense des droits des citoyens, il allait se saisir des cas de morts par balles enregistrés depuis le 5 septembre jusqu’à la date d’aujourd’hui. Mais la « justice » de Mamadi Doumbouya n’a rien à faire des guinéens tués lors du putsch sanglant du 5 septembre 2021 et des manifestations pour le retour à l’ordre constitutionnel.

𝗠𝗮𝗶𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝘂𝘁𝘀𝗰𝗵𝗶𝘀𝘁𝗲𝘀 𝗼𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗿𝗶𝗲𝗻 𝗻𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮 𝗲𝗺𝗽𝗲̂𝗰𝗵𝗲𝗿 𝗹𝗮 𝗿𝗲𝗮𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝗽𝗶𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗶𝘁𝗼𝘆𝗲𝗻𝘀 𝗴𝘂𝗶𝗻𝗲𝗲𝗻𝘀 𝗮 𝗹𝗮 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲, 𝗮 𝗹𝗮 𝗱𝗲𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗲 𝗲𝘁 𝗮 𝗹𝗘𝘁𝗮𝘁 𝗱𝗲 𝗱𝗿𝗼𝗶𝘁.

𝗗𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗮𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗷𝘂𝗱𝗶𝗰𝗶𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗹𝗲𝗴𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗮𝗺𝗮𝗱𝗶 𝗗𝗼𝘂𝗺𝗯𝗼𝘂𝘆𝗮 𝗲𝘁 𝘀𝗮 𝗻𝗲𝗯𝘂𝗹𝗲𝘂𝘀𝗲 𝗖𝗡𝗥𝗗 ».

espacetvguinee.info

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici