5.8 C
Londres
jeudi, février 29, 2024
AccueilActualitéDernières dépêchesGuinée : le FFSG dénonce ‘’ l’amateurisme’’ du CNRD dans la gestion de...

Guinée : le FFSG dénonce ‘’ l’amateurisme’’ du CNRD dans la gestion de la chose publique (déclaration)

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), regrette la stratégie de diabolisation par les organes de la Transition des acteurs sociopolitiques clés du pays pour leur engagement en faveur du respect des droits/lois et d’un dialogue inclusif de fond sur la conduite de la Transition.

Toutefois, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG) note avec un certain intérêt l’appel du Président du CNT pour la participation au dialogue des acteurs clés de la société civiles et des partis politiques, dont les avis et approches n’ont jamais été pris en compte par les autorités de la Transition.

Pour le FFSG, l’intérêt de cet appel est qu’il peut être l’expression d’une détresse face au fait de prince du CNRD que subiraient d’autres organes ou des stratagèmes du CNT à préparer sa défense devant l’histoire face aux conséquences présentes et futures de cette gestion unilatérale de la Transition préjudiciable aux intérêts du pays.

Néanmoins et jusqu’à date, la gestion de la Transition par le CNRD se caractérise par :

  • L’amateurisme, le clanisme et la corruption érigés en mode de gouvernance par le CNRD avec un train de vie des autorités de la Transition dépassant l’imaginaire pour un régime d’exception, de surcroit qui se dit refondateur et moralisateur de la gestion publique ;
  • L’utilisation abusive et inopportune des ressources publiques à des actions évènementielles sans impacts sur la vie des populations, telles que la fameuse immersion du gouvernement dans les régions, la célébration pompeuse de l’an un (1) du CNT et autres tourismes politiciens sous l’égide du CNRD dans les régions à des coûts inimaginables pour une Transition ;
  • La dégradation croissante injustifiée du niveau de vie de la majorité des Guinéens depuis le 05 septembre 2021 avec une gestion irrationnelle et non transparente des ressources publiques ;
  • L’arbitraire, le populisme, les détentions injustes et injustifiées, le manque de professionnalisme et les harcèlements qui font lésion dans les actions du CNRD, notamment dans la lutte contre les détournements des deniers publics et la récupération des biens sensés appartenir à l’Etat;
  • Les violations répétées des dispositions de la Charte, au nombre de 31, ainsi que certaines dispositions du code pénal de la République Guinée par les autorités de la Transition, ayant pour conséquence des pertes en vies humaines et en biens publics/privés avec une exacerbation de la division entre les Guinéens.

C’est dans ce contexte de déni de droits et de liberté, qu’après certains efforts infructueux, la Communauté Internationale semble de plus en plus s’accommoder des choix du CNRD avec le fameux accord dit dynamique entre le gouvernement de Transition et des experts de la CEDEAO, sans aucun avis des Forces Vives de la Nation, conforment à l’article 77 de la Charte de la Transition.

En conséquence, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), sachant bien que la charte dispose qu’aucune situation ne doit justifier les violations des droits et libertés, dont le droit de manifester, invite le CNRD et la CEDEAO à la réparation en œuvrant de toute urgence à l’organisation d’un dialogue véritable qui permet de :

  • Définir un chronogramme consensuel fixant les dates des différents scrutins menant à un retour rapide à l’ordre constitutionnel ;
  • Régler les différends et impairs nés de la conduite de la transition, afin de réduire la souffrance des populations et éviter à la Guinée de plongée dans une crise profonde avec des risques pour l’Etat Guinéen de se retrouver devant les juridictions nationales et internationales à la sortie de la Transition.

Enfin, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), après tous les efforts infructueux pour un dialogue fructueux et en étant solidaire à tout recours au droit de protestation pacifique conformément aux lois nationales et conventions internationales, encourage les acteurs sociopolitiques au renforcement de la synergie en cours de reconstitution, pour des actions fortes de protestation à l’effet d’un recadrage effectif de la Transition avant fin février 2023.

Conakry, le 10 /02/2023

La Coordination

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici