3.9 C
Londres
vendredi, mars 1, 2024
AccueilActualitéDernières dépêchesPseudo-manif à Kankan: Nabaya respire, reste et demeure Colonel Mamadi Doumbouya (Par...

Pseudo-manif à Kankan: Nabaya respire, reste et demeure Colonel Mamadi Doumbouya (Par Mandian Sidibé)

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Depuis la nuit précédente, sont signalées à Kankan, quelques agitations d’un grin de thé d’à peine une dizaine de jeunes, selon plusieurs informations de diverses sources qui nous parviennent de Nabaya, faisant état d’un supposé brusque excès de colère contre les autorités de la Transition pour, dit-on, dénoncer un prétendu déficit de courant électrique, notamment dans le quartier périphérique de Bordo.

Cette petite peccadille contre Électricité de Guinée (EDG) a eu une autre ampleur sur les réseaux sociaux. En réalité, un groupuscule de jeunes visiblement et politiquement manipulés depuis Conakry, a tenté de manifester contre l’Etat et ses symboles. Mais malheureusement pour eux, ainsi que pour leurs commanditaires tapis dans l’ombre à Conakry, puisque les braves populations de Nabaya n’y voient aucune raison de s’en prendre au CNRD incarné au plus haut niveau par un de leur fils, le Colonel-bâtisseur Mamadi Doumbouya. C’est ainsi que les Nabayakas ont royalement ignoré ce frou-frou qu’ils ont attribué au défoulement habituel de jeunes de grins acquis à la cause perdue d’anciens dignitaires.

En effet, Kankan n’a aucune raison de s’élever contre EDG puisque, depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, c’est la première fois que cette ville bénéficie d’une desserte régulière en électricité, tous les jours, de 19 heures à l’aube. Et cela, grâce à l’intrépidité du Colonel-réformateur Mamadi Doumbouya.

A préciser que la principale ville de Kankan a, elle-même, connu des délestages suite à des travaux, et EDG avait procédé à des campagnes d’explication et de sensibilisation avant le démarrage de ses chantiers. Ces travaux finis, dans la grande zone de la ville, la desserte en électricité habituelle a repris son cours normal, à la grande satisfaction des populations, qui n’ont pas manqué de saluer les efforts de leur digne et brave fils. Il ne restait plus que la partie de Bordo, quelque peu séparée de la ville par un bras de rivière.

C’est au moment de l’entame des travaux dans cette partie de la ville, coïncidant également au début d’un procès retentissant à la CRIEF, que paradoxalement une dizaine de jeunes se soulèvent pour des motifs injustifiés, au regard des efforts titanesques en cours, par les nouvelles autorités, dans leur agglomération. Voilà en un mot comme en mille, la situation exacte de qui se passe à Kankan, et comme on le voit, pas de quoi fouetter un chat.

Toutefois, il est regrettable que des activistes des réseaux sociaux motivés pécuniairement à cet effet en fassent un évènement ce qui ne l’est nullement.

En attendant, Kankan qui n’a aucune raison objective d’en vouloir à l’enfant prodige de Nabaya, une ville qui respire, reste et demeure Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées. Et c’est de ça qu’il s’agit.

Avec le Colonel Mamadi Doumbouya, ce sont les Guinéens et la Guinée qui gagnent….

Mandian SIDIBÉ

Journaliste

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici