3.9 C
Londres
vendredi, mars 1, 2024
AccueilJusticeViolences survenues à Wonkifong: le Procureur Général près le TPI de Coyah...

Violences survenues à Wonkifong: le Procureur Général près le TPI de Coyah hausse le ton

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Après les violences survenues tard la nuit du samedi, 15 avril 2023 au carrefour Nasser de Wonkifong, une localité relevant de la commune Urbaine de Coyah, la justice Guinéenne se bouge pour situer la responsabilité de chacun. Il faut le rappeler, ces émeutes font suite à la mort d’un jeune homme qui aurait reçu une balle  »tirée » par la Brigade Anti-criminalité (BAC) n°15 en patrouille dans la zone le même jour.  Conséquences, plusieurs véhicules incendiés et d’autres biens publics vandalisés.

Face à cette malheureuse situation , le Procureur Général près le tribunal de première instance de Coyah a , dans un communiqué, rappelé des circonstances dans lesquelles, la victime  Ibrahima Sory Sacko a trouvé la mort. Le même document précise qu’une enquête est ouverte contre les agents de la BAC 15 pour homicide involontaire, dit-on.

Lisez donc ledit communiqué: 

« Le Parquet du Tribunal de première instance de Coyah tient à informer l’opinion publique nationale, que dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 avril 2023, aux environs de 2h du matin, une équipe de patrouille de la BAC 15 s’est rendue à Wonkifong carrefour Nasser, suite à une dénonciation téléphonique d’un citoyen pour procéder à l’interpellation des distributeurs et consommateurs de chanvre indien.

C’est au cours de cette opération policière que quelques personnes mal intentionnées ont semé la confusion au niveau des habitants du quartier en distillant des fausses rumeurs sur la véritable raison de la patrouille et en poussant des jeunes à empêcher les agents à effectuer la mission régalienne de protéger les citoyens et leurs biens.

Cette manipulation de l’opinion savamment orchestrée complices a eu pour résultat une opposition farouche suivie d’altérations regrettables entre les agents et la population, que les services de l’ordre sont venus protéger.

Ces agents se sentant en danger, ont procédé à des tirs de sommation pour se frayer un chemin et c’est dans ces circonstances malheureusement qu’une balle perdue dans sa chute a touché mortellement M. Ibrahima Sory Sacko âgé de 19 ans, élève, qui après être admis à l’hôpital a succombé de sa blessure.

Suite à ces événements douloureux, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Coyah au nom du président de la République, le président de la transition, chef suprême de l’armée et du ministre de la Justice et des Droits de l’homme, tient d’abord à présenter ses condoléances les plus attristées à la famille et à la victime et rassure les citoyens de Coyah qu’une enquête sur instruction du ministre de la Justice et des Droits de l’homme est déjà ouverte contre ces agents pour des faits d’homicide involontaire conformément aux dispositions de l’article 216 du code pénal afin d’élucider davantage sur les circonstances de cette mort ».

Fait au parquet de Coyah le 16/04/2023

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici