1.9 C
Londres
dimanche, février 25, 2024
AccueilAFRIQUEKémi Séba, un véritable panafricaniste ?

Kémi Séba, un véritable panafricaniste ?

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Le militant panafricaniste, Franco-béninois Kémi Seba a été accusé dans une enquête de Jeune Afrique avoir pris de l’argent avec le groupe paramilitaire Russe Wagner entre octobre 2018 et juillet 2019. Des allégations que Kémi Séba a presque confirmé dans une vidéo réponse. Ses prises de position contre la politique de l’État français sont-elles alors objectives ?

Partout dans le monde, Kémi Séba revendique être un militant panafricaniste. Il dit être aussi « souverain. » Seulement son indépendance pourrait avoir des limites et conduire le continent qu’il dit défendre vers un futur sans issue. Dans une vidéo de 18 minutes, le Franco-béninois accusé d’avoir pris de l’argent avec le groupe Wagner pour ses activités politiques, a répondu à l’enquête de Jeune Afrique. Sans remettre en cause le magazine qui a consulté des documents avec la chaîne ART et le quotidien allemand Die Welt, Kémi Séba a reconnu avoir des liens avec le groupe Wagner. « Nos alliances sont temporaires, géostratégiques. Elles nous permettent de faire reculer nos ennemis et nous sommes en train de réussir », affirme Kemi Seba.

Toujours dans sa réponse à l’enquête, il revient sur l’affaire des 400 000 $ qu’il a reçu du groupe Wagner qu’il qualifie avec d’autres organisations, d’alliés géopolitiques. « On a demandé que ce soit aux Iraniens, aux Cubains ou aux Russes [il évoque aussi le Hezbollah du Liban, NDLR]. On leur a dit : on a besoin de ça pour des actions de mobilisation, on a besoin de ça pour les déplacements. On a une délégation de dix à quinze personnes qui se déplacent partout dans le monde, le bureau central de notre ONG [Urgences panafricanistes, NDLR]. On a besoin de tel, tel, tel moyen. Les 400 000 dollars qu’ils disent, c’est insultant pour nous, car en réalité, on a besoin de beaucoup plus. »

Avec tous ces éléments de réponse, les prises de position du président de l’ONG Urgences panafricanistes, peuvent-elles être objectives, surtout celles liées à la politique de l’État français ? La Russie qui a donné des fonds à travers le groupe Wagner a-t-elle manipulé Kémi Séba ? Sur la question le militant panafricaniste refuse quoique de parler de manipulation. « Ce qui est du domaine de la manipulation, c’est s’il y a des partenaires qui viennent et qui nous disent de dire autre chose que ce que l’on dit. Est-ce que dans un seul discours, est-ce que dans une seule allocution, vous nous avez entendu dire autre chose que ce que j’écris dans mes livres depuis des années ou ce que je dis de manière politique, de manière générale, contre le globalisme libéral ? Jamais ! » Mais souvent la main qui donne est au dessus de celle qui reçoit, dit-on.

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories