4.8 C
Londres
vendredi, mars 1, 2024
AccueilAFRIQUEViolences au Sénégal : très inquièt, la plateforme CSR-Hub tire la sonnette...

Violences au Sénégal : très inquièt, la plateforme CSR-Hub tire la sonnette d’alarme (Déclaration)

Date:

Related stories

spot_imgspot_img

Dans une déclaration qui est parvenue à notre rédaction, le Centre de Ressources pour l’Espace Civique en Afrique de l’Ouest (CSR-Hub) dénonce les violences sociopolitiques enregistrées la semaine dernière dans plusieurs rues du Sénégal.
Suite aux émeutes meurtrières déclenchés sur le territoire sénégalais par la condamnation d’Ousmane Sonko, opposant direct à Macky Sall a deux (2) ans de prison ferme, cette plateforme régionale d’Afrique de l’Ouest pour les organisations de la société civile se dit très inquiet de cette situation et dénonce les exactions survenues la semaine dernière dans ce pays ouest-africain.

 » Le Centre de Ressources pour l’Espace Civique en Afrique de l’Ouest (CSR-Hub) note avec une profonde préoccupation les récents développements politiques et sécuritaires à Dakar, au Sénégal, suite au verdict prononcé contre le leader de l’opposition, Ousmane Sonko, condamné à deux ans de prison pour « corruption de la jeunesse » le 1er juin 2023. Nous sommes alarmés par les répressions exercées par les forces de l’ordre à l’encontre des manifestants au Sénégal, ayant entraîné 23mortset fait plus de 30 blessés. De plus, nous sommes profondément troublés par la violation des droits numériques sénégalais par la suspension de plusieurs plateformes de médias sociaux et de messagerie, ainsi que par les restrictions d’accès à Internet. ”

Par ailleurs, le CSR-Hub en appel à la responsabilité de l’administration actuelle afin de mettre fin aux séries de violences. Dans la mesure du possible, garantie les droits de l’homme et l’État de droit.

“ Le CSR-Hub appelle donc l’administration du Président Macky Sall à mettre en place des mesures appropriées pour protéger la vie et les biens des Sénégalais, ainsi que pour garantir les droits de l’homme et l’État de droit. De même, nous demandons à l’administration de retenir les forces de sécurité de l’État pour qu’elles n’utilisent pas de manière excessive la force dans leur tentative de rétablir le calme. Nous exprimons notre solidarité envers le peuple sénégalais et tous ceux qui réclament le respect des droits de l’homme, la liberté de la presse, l’État de droit et la consolidation de la démocratie au Sénégal.
En conséquence, nous appelons la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union africaine (UA), les Nations Unies (ONU), la communauté internationale, les amis et les partenaires du Sénégal à engager activement l’administration du Président Macky Sall pour une solution durable à la crise politique et sécuritaire croissante. Nous exigeons que l’administration du Président Sall renonce à museler les droits des citoyens à la liberté d’expression, à l’assemblée et à l’espace civique ouvert…”

Pour aplanir les divergences, la plateforme CSR-Hub, qui vise à renforcer la capacité des organisations de la société civile et à repositionner le troisième secteur, de la bonne gouvernance, invite les parties à couteaux tirés de privilégier le dialogue.

Découvrez ici l’intégralité de la déclaration !

Subscribe

- Never miss a story with notifications

- Gain full access to our premium content

- Browse free from up to 5 devices at once

Latest stories